Top

Adolescente, j’avais très peu d’amis et pas d’amoureux (c’est le problème quand vous avez une mère ultra-protectrice genre Marthe Villalonga dans « Un éléphant ça trompe énormément » et que vous restez enfermée chez vous).

J’étais désespérée et je m’imaginais finir seule mangée par mon berger allemand.

Et puis j’ai commencé à sortir, beaucoup sortir, à faire des rencontres. Rester un samedi soir chez moi ? Jamais. Je voulais être la fille cool, celle qu’on invite, celle qui est de toutes les fêtes, celle qui peut enchaîner les Tequila frappées et être encore debout à 5 heures du mat.

Celle qui, parfois, aussi, rentre seule chez elle, qui a la gueule de bois le lendemain, qui regrette, qui se demande finalement où tout cela mène…

Dernièrement, je me suis beaucoup interrogée sur ce qui était essentiel pour moi.

Alors j’ai décidé de ne plus boire pendant 3 mois et demi ; une sorte de défi, un challenge personnel, l’envie de me recentrer…

Et si l’essentiel était là, tout près, sans artifices, sans fumée de cigarettes et sans alcool ?

Et si j’apprenais à voyager de l’intérieur ?

 

 

Partager :

De / Reply-To:

Your email address will not be published. Required fields are marked *